RESUME DU MATCH

#National3 |

LES MARITIMES MANQUENT LE COCHE

Pour la sixième journée de National 3, Le FC Argelès Albères recevait Montpellier Hérault ce samedi 24 octobre au stade Éric Cantona. Ayant démontré du talent dans la circulation du ballon, mais aussi un gros manque de réalisme et d’imagination en attaque, les joueurs de Guillaume Boronad ont cédé pour la première fois de la saison à domicile...

Une entrée trop hésitante…

Devant un public venu en nombre, les locaux démarrent la rencontre avec beaucoup d’envie. Sur un corner tiré par Mansuy dès la 2ème minute, Gambie est d’ailleurs tout près d’ouvrir le score de la tête, mais Cozzella veille au grain et s’empare du ballon.

Face au manque de réalisme des Argelésiens, les Héraultais font preuve d’opportunisme en inscrivant le but de l’ouverture du score par Mendy à la 9ème minute. (0-1, 9ème)

Opposés à une défense qui mise sur son physique et n’hésite pas à jouer à la limite de ce qui est réglementaire, les Maritimes entament alors une traversée du désert pendant près d’une demi-heure, seulement entrecoupée par des frappes inoffensives d’Atcham Atcham (14ème) ou Breton (28ème). Quelques minutes avant la pause, Posteraro combine avec Atcham Atcham, amenant une frappe du dernier nommé, détournée en corner, tandis que les visiteurs voient un but refusé pour un hors-jeu… (35ème)

Le début de la seconde période voit les bleu ciel dominer outrageusement dans le jeu, mais sans montrer davantage de réussite dans la zone de vérité. Qu’il s’agisse d’Atcham Atcham (52ème), Mendes (53ème), Gambie (56ème), Cozzella ne se voit pas inquiété par les frappes adverses.

Et un réveil trop tardif…

Alors que les locaux entrevoient l’espoir d’une égalisation, méritée au demeurant, étant renforcés par l’entrée en jeu du virevoltant Bokian à la place de Mansuy, ce sont les Montpelliérains qui leur donnent une leçon de réalisme. Tchato, fils du célèbre international camerounais, enchaine magnifiquement un coup du sombrero avec une frappe imparable dans la lucarne de Perez, permettant par la même occasion aux visiteurs de prendre le large. (0-2, 63ème)

Les entrées de Kipré et Di Lauro pour le dernier quart d’heure dynamisent l’attaque argelésienne, libérant au passage un Atcham Atcham jusque-là timoré. A la suite d’une combinaison avec Bokian et Di Lauro, ce dernier place une frappe juste au-dessus (78ème). Après une nouvelle frappe hors cadre de Prat (80ème), l’attaquant se met encore en évidence en reprenant un centre de la tête, pour voir le poteau de Cozzella repousser le ballon. Dans la foulée, Breton obtient un penalty qu’Atcham Atcham transforme en prenant le jeune portier héraultais à contre-pied. (82ème)

Le suspense ainsi relancé, les locaux occupent le camp adverse et poussent, mais se heurtent à une équipe expérimentée, qui parvient à casser le rythme en multipliant les fautes flagrantes et les simulations de blessure jusqu’aux trois coups de sifflet de M Cavailles, arbitre de la rencontre.

Après une victoire et deux nuls pour ses trois premières réceptions, Argelès s’incline pour la première fois de la saison à domicile et glisse à la onzième place, juste devant le premier relégable. Autant dire que le déplacement à Nîmes le 7 novembre, puis les réceptions consécutives de Balma, le 11 novembre, et Toulouse, le 28 novembre, seront primordiales pour maintenir un classement conforme à l’objectif de maintien du club catalan...